Méthode optimale pour le séchage des algues

Méthode optimale pour le séchage des algues

Solution peu coûteuse face au manque de nutriments essentiels

L'aliment de l'avenir

Les micro algues sont de petits organismes végétaux qui flottent librement dans l'eau, également appelés phytoplancton.
Dans la Mer du Nord, un litre d'eau de mer contient entre cent mille et cent millions d'algues planctoniques. Ces algues vivent en se servant de la lumière comme source d'énergie et en captant des substances non organiques. Elles sont, de par leur photosynthèse, en grande partie responsables de la vie sur Terre. Elles produisent environ la moitié de l'oxygène présent dans l'atmosphère et consomment une grande quantité de dioxyde de carbone lors de leur croissance. De plus, la vie dans les océans, les mers et les lacs est essentiellement possible grâce aux microalgues, du fait qu'elles constituent le début de la chaîne alimentaire.

 

Downloads

Brochure Alges

En savoir plus

Le début et la fin de la chaîne alimentaire

L'une des principales préoccupations des professionnels de l'industrie alimentaire d'aujourd'hui est de savoir comment nous pourrons nourrir l'humanité de demain. Les algues étant disponibles en abondance, elles représentent une solution peu coûteuse pour pallier le manque de nutriments. En effet, elles sont riches en nutriments essentiels, tels que protéines, antioxydants et acides gras oméga 3. Une fois traitées via un processus qualitatif, les algues constituent d'excellents additifs alimentaires nutritionnels pour les pâtes, le pain, les crackers, les soupes et les sauces par exemple, voire même pour les boissons énergétiques.

Une méthode de production innovante

En poudres, en tablettes ou en capsules, les algues sont utilisées depuis longtemps dans l'alimentation animale, les produits nutraceutiques ou les cosmétiques. Mais aujourd'hui, leur utilisation se développe également dans l'industrie alimentaire. En Asie, dans les bars, il n'est pas rare de se voir offrir des chips d'algues pour accompagner une bière. En revanche, sur le marché agroalimentaire européen, les algues sont encore un produit relativement nouveau et les exigences en termes de qualité restent très strictes à leur égard. Pour cultiver les algues, on commence par éliminer les bactéries et les champignons pour ne laisser que les algues pures. Celles-ci sont ensuite récoltées au moment où leur valeur nutritionnelle est optimale. On retire l'eau pour obtenir une pâte que l'on peut alors traiter de différentes manières. L'une d'elles consiste à sécher rapidement cette pâte d'algues à l'aide d'un sécheur industriel. On obtient des flocons d'un vert vif qui sont ensuite réduits en poudre. Cette poudre peut ensuite être utilisée dans différents produits agroalimentaires.

La pâte d'algues est généralement séchée à l'aide d'un sécheur bicylindre atmosphérique : on utilise une méthode de séchage sur cylindre à l'aide d'une machine ouverte, à une pression atmosphérique (pression normale de l'air). Depuis plus d'un siècle, ANDRITZ Gouda est spécialisé dans les lignes de transformation d'aliments grâce à une technologie avancée de séchage sur cylindre.

Sécheur sur cylindre ANDRITZ Gouda

Une méthode de choix pour le séchage industriel

Séchage ultra rapide de la pâte d'algues.
Le sécheur sur cylindre est un sécheur par contact à pellicule fine. Une très fine couche de produit à sécher est étalée sur la surface d'un cylindre rotatif. Ce cylindre est chauffé de l'intérieur par de la vapeur. Une fois en contact avec la surface chauffée, le liquide s'évapore très rapidement de la fine couche de produit. Ce système de chauffage par vapeur garantit une distribution uniforme de la température sur la surface du cylindre, ce qui permet d'obtenir un produit de qualité homogène. Grâce à cette méthode de séchage indirecte continue et à un temps de séjour réduit à une température élevée, le produit n'est quasiment pas détérioré par la chaleur. Cela permet également de garantir la qualité du produit en termes de goût, d'odeur et de texture.

La pâte d'algues visqueuse sèche extrêmement bien avec cette méthode. Les autres types de sécheurs, quant à eux, ne permettent pas d'éliminer l'eau du produit avant le séchage. Par conséquent, une évaporation plus importante à l'intérieur sécheur est nécessaire. Avec un sécheur sur cylindre, il est possible d'éliminer davantage d'eau dès le début grâce à un système mécanique de centrifugation ; le processus de séchage démarre donc avec un produit plus concentré. La séparation mécanique de l'eau revient moins cher qu'un système d'évaporation dans le sécheur, la consommation d'énergie étant bien plus élevée avec ce dernier. L'utilisation d'un sécheur sur cylindre pour le séchage de la pâte d'algues est donc un processus de production très efficace qui garantit un produit de qualité.

Et si cela ne suffit pas

Une autre méthode de séchage des algues consiste à utiliser un sécheur bicylindre sous vide. Les cylindres se trouvent dans un réservoir sous vide et le séchage a lieu à une pression extrêmement réduite. Sous vide, le point d'ébullition de l'eau est nettement inférieur. Dans un sécheur sur cylindre atmosphérique, l'eau s'évapore à environ 100 °C, alors que dans un sécheur sous vide, l'évaporation se produit entre 50 et 60 °C. Et plus la température de séchage est réduite, meilleure sera la qualité finale du produit. Bien que l'investissement que représente un sécheur sous vide est plus important que pour un sécheur atmosphérique, cette méthode est possible si le produit final est destiné à une application qui exige une qualité irréprochable.

Avantages

  • Méthode de séchage ultra efficace
  • Particulièrement adaptée aux matériaux visqueux
  • Qualité du produit supérieure et homogène

 

 

Merci de nous contacter

 

*

*

*

*

 

Please enter in the word you see below:
 

 


Required fields are indicated with
*